La télévision fait baisser les notes des ados

Des chercheurs ont étudié pour l'Education nationale l'impact des loisirs sur les performances scolaires de 27 000 adolescents français de 14 ans et demi en classe de 3e.

Un adolescent consulte une tablette tactile.
Un adolescent consulte une tablette tactile. (DAVID BURTON / CULTURA CREATIVE / AFP)

Ils adorent écouter de la musique, téléphoner et envoyer des textos à leurs amis, passer des heures sur internet, regarder des émissions de téléréalité et des séries télé. Mais quel impact ont ces loisirs sur les performances scolaires des adolescents ? La réponse se trouve dans une enquête réalisée en 2011 par la Depp, la Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance du ministère de l’Education nationale. Les chercheurs se sont intéressés à 27 000 adolescents français, âgés de 14 ans et demi, scolarisés en classe de 3e. Leurs résultats ont été mis en ligne sur le site des Cahiers pédagogiques, mercredi 29 janvier.

La lecture est le loisir le plus "bénéfique". Elle améliore de 10% la compréhension et de 20% l'acquisition des connaissances. Les jeux vidéo, violents ou non, n'ont "pas d'influence". De quoi battre en brêche quelques préjugés. Téléphoner et envoyer des textos fait baisser de 10% l'acquisition des connaissances. L'impact "le plus négatif" est celui des émissions de téléréalité et des séries télé romantiques. Leur visionnage "très fréquent" entraîne une chute de 11% des performances cognitives et scolaires en maths, et de 16% des connaissances.

Illustration. "Un élève moyen qui lit beaucoup aurait une note de 14 sur 20 (+20%) comparée à une note de 8,5/20", écrivent les chercheurs. Comment expliquer ces effets ? Les scientifiques pointent notamment la pauvreté du vocabulaire employé dans les "émissions populaires en prime time pour les adultes". On n'y utilise que 698 mots différents seulement en moyenne, contre 1 000 dans les livres, ou 867 dans les bandes dessinées, et jusqu'à 6 000 dans les manuels scolaires.