Cet article date de plus de huit ans.

Programmes : Najat Vallaud-Belkacem annonce une dictée et du calcul mental tous les jours

Les nouveaux programmes scolaires, du CP à la 3e, sont rendus publics ce vendredi. La ministre de l’Éducation nationale en a dévoilé certains aspects et insiste sur l'importance de la maîtrise de la langue française pour les plus jeunes. Najat Vallaud-Belkacem propose notamment de rendre quotidiennes les dictées en classe.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
  (Najat Vallaud-Belkacem lors d'une visite officielle le 11 septembre © MaxPPP)

Après 23 mois de travail et des discussions, le ministère de l'Education nationale présente aujourd'hui les nouveaux programmes scolaires qui entreront en vigueur dès 2016. Du CP à la 3e, pour Najat Vallaud-Belkacem il s'agit d'une véritable refonte "loin des nostalgies et des idéologies", comme elle l'a expliqué dans une tribune dans Le Monde , daté de demain.

A LIRE AUSSI > Programmes scolaires : le ministère a revu sa copie

Priorité à la "maîtrise des savoirs fondamentaux"

La ministre de l'Education nationale met en avant de nouveaux objectifs mais surtout de nouvelles méthodes de travail. "On met le paquet pour que les élèves en sortant de l'école primaire, sachent lire, écrire, compter, parler à l'oral. Pourquoi ? parce que rien n'est possible sans cette maîtrise là", explique-t-elle au micro de France Info.

 

"Il faut des entraînements réguliers" Najat Vallaud-Belkacem

Najat Vallaud-Belkacem met en avant le travail de mémorisation et répétition : "il faut des entraînements réguliers, ce que les précédents programmes ne prévoyaient pas. La nouveauté c'est donc que vous aurez au quotidien des exercices."

Les nouveaux programmes rendent obligatoires des exercices de "dictées, de calcul mental, d'écriture, de lecture, d'expression à l'oral" explique Najat Vallaud-Belkacem

Pour la ministre cela doit permettre aux élèves "d'acquérir des automatismes pour, d'une certaine façon, libérer leur cerveau et apprendre des choses plus complexes". Et la ministre rappelle les nouvelles obligations mises en place dans ce but : "en plus des dix heures hebdomadaires de français, désormais au primaire, il y aura dix heures de plus, dans les autres champs disciplinaires, qui seront consacrées à faire de l'écrit et de l'oral. Tout ce qu permettra à l'enfant d'être en meilleure posture" .

Une nouvelle organisation du parcours scolaire

Les nouveaux programmes ont été pensé de façon à créer plus de "cohérence [...] dans le parcours de l'élève", a prcisé la ministre dans sa tribune du Monde. "Finie, la traditionnelle division par années, et place à une organisation par cycles de trois ans ! En unissant la fin de l’école élémentaire et l’entrée au collège, les nouveaux programmes mettent un terme aux ruptures qui jalonnaient la scolarité."

Najat Vallaud-Belkacem a en revanche démenti toute révision du système de notation de 0 à 20.

Enfin sur les programmes d'histoire qui ont été largement critiqués en juin dernier, ont été retravaillés pour "n'éluder aucun sujet fondamental, en faisant de l'histoire de France le coeur des enseignements de l'école élémentaire et en explicitant au collège ce que la France a apporté à l'Europe et au monde, ce qu'elle en a reçu, ses pages glorieuses comme ses

pages plus sombres".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.