Présence policière dans chaque école de Nice : "Un relais avec l'extérieur s'il y avait des tentatives d'intrusion", explique Christian Estrosi

Le maire de Nice a justifié samedi sur franceinfo sa volonté de placer des policiers municipaux désarmés dans cahque école. Une proposition aussitôt décriée par la FCPE.

Christian Estrosi veut mettre un policier municipal dans chacune des écoles niçoises. Ci-contre, un policier municpal à la sortie d\'une école (photo d\'illustration).
Christian Estrosi veut mettre un policier municipal dans chacune des écoles niçoises. Ci-contre, un policier municpal à la sortie d'une école (photo d'illustration). (MAXPPP)

Christian Estrosi propose de mettre un policier municipal, sans arme, dans chaque école de Nice. Le ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer, s'est dit prêt à tenter l'expérience dans quelques établissements à la rentrée prochaine.

Le policier municipal assurera "la surveillance" et fera "le relais avec l'extérieur s'il y avait des tentatives d'intrusion pour pouvoir guider les forces qui interviendraient", a expliqué le maire de Nice, samedi 27 janvier sur franceinfo. Par ailleurs, des caméras pourraient être installées à l'intérieur des établissements pour surveiller l'entrée des écoles. "Ça permettrait depuis l'intérieur de pouvoir mieux surveiller", a justifié l'élu local. "S'il y a une tentative d'intrusion, l'alerte est lancée et nous entrons immédiatement en contact avec la police nationale et le préfet qui dirige l'opération", a-t-il précisé.

Des parents d'élèves critiquent la mesure

Liliana Moyano, présidente de la FCPE, a réagi sur franceinfo à cette proposition, qu'elle qualifie de "démagogique", regrettant qu'on entraîne "les parents dans une psychose"Selon Liliana Moyano, le renforcement de personnel pédagogique doit être la seule priorité. "La relation entre les parents et la ville de Nice est devenue extrêmement compliquée. On chasse les parents des écoles, regrette la présidente de la FCPE. Nous pensons au contraire qu'il faut renforcer la présence des parents, d'adultes (...). Cela ne résout en rien la question de la sécurisation".

Des policiers déjà à l'extérieur des écoles

Pour répondre à ces critiques, Christian Estrosi réplique que les policiers municipaux "sont déjà positionnés à l'extérieur aux heures de sorties et il y a déjà une relation qui existe avec la plupart du personnel de l'école".

Une précédente proposition de placer un policier armé dans chaque école avait été rejetée par l'ancienne ministre de l'Education Najat Vallaud-Belkacem et très critiquée par la fédération de parents d'élève FCPE.