La maire de Puteaux "assume totalement" sa distribution de cartables roses et bleus

L'initiative de l'élu UMP de cette commune des Hauts-de-Seine est contestée à l'heure des débats sur le sexisme à l'école.

La mairie de Puteaux (Hauts-de-Seine) a distribué aux élèves de la commune, pour la rentrée scolaire 2014, des cartables roses pour les filles, bleus pour les garçons.
La mairie de Puteaux (Hauts-de-Seine) a distribué aux élèves de la commune, pour la rentrée scolaire 2014, des cartables roses pour les filles, bleus pour les garçons. (INSTAGRAM / DOCSHADOK)

Roses pour les filles, bleus pour les garçons. Dans Le Figaro, la maire UMP de Puteaux (Hauts-de-Seine), Joëlle Ceccaldi-Raynaud, "assume totalement" la distribution de cartables organisée par sa commune, mais critiquée à l'heure des débats sur les stéréotypes autour du genre.

Dans les cartables roses, les filles se sont également vues offrir un livret pour apprendre à créer leurs propres bijoux. Leurs camarades garçons ont, eux, reçu un manuel pour construire un robot. Une "provocation" estime notre blogueuse Marie Donzel sur "Ladies & Gentlemen", maintenant que "la question des stéréotypes sexistes à l'école" est "publiquement exprimée".

"Ça me désole de voir ces polémiques stériles", répond Joëlle Ceccaldi-Raynaud au Figaro, évoquant un "coup de pouce bienvenu aux parents" au moment de la rentrée scolaire. Avec une initiative vielle d'"au moins quinze ans", l'élue UMP ne voit pas où est le problème.