"Ce que soulève la jupe" : face-à-face tendu entre militants de la Manif pour tous et lycéens à Nantes

La polémique se poursuit autour d'une opération de lutte contre le sexisme prévue vendredi dans certains lycées de l'académie. 

Les élèves du lycée Clemenceau de Nantes (Loire-Atlantique) font face, le 15 mai 2014, à une centaine de représentants de la Manif pour tous au sujet de \"Journée de la jupe\" organisée par des lycéens de l\'académie de Nantes.
Les élèves du lycée Clemenceau de Nantes (Loire-Atlantique) font face, le 15 mai 2014, à une centaine de représentants de la Manif pour tous au sujet de "Journée de la jupe" organisée par des lycéens de l'académie de Nantes. ( MAXPPP)

Ambiance tendue à Nantes (Loire-Atlantique). Quelque 150 militants de la Manif pour tous et plusieurs dizaines de lycéens se sont fait face, jeudi 15 mai, aprés la polémique suscitée par une opération de lutte contre le sexisme, prévue vendredi dans certains lycées de l'académie.

Cette journée d'action, baptisée "Ce que soulève la jupe", prévoit de proposer aux élèves qui le souhaitent, filles et garçons, de venir en jupe ou de porter un badge "Non au sexisme" et de débattre sur les discriminations sexuelles dans la vie quotidienne. Elle concerne 27 lycées sur 220 dans l'académie de Nantes, qui a démenti être à l'initiative de cette journée, organisée par des lycéens. 

Quelques bousculades

A partir de 13 heures, des militants de la Manif pour tous se sont positionnés en face de la sortie du lycée Clemenceau avec des banderoles "Le gender c'est pas mon genre" et "Non au gender"

En face, prés d'une centaine de lycéens et une dizaine de jeunes socialistes ont scandé, dans une ambiance tendue ponctuée de quelques bousculades, "Pas de fachos dans les lycées", "Fachos dehors" ou encore "Egalité".

FRANCE 3