Tolbiac : étudiants et professeurs réclament la démission du président de l'université

L'évacuation de ce vendredi 20 avril au matin marque-t-elle la fin de l'occupation de Tolbiac, emblématique de ce conflit des universités ? La journaliste Anne-Charlotte Hinet fait le point.

FRANCE 2

En direct de Tolbiac, à Paris, la journaliste Anne-Charlotte Hinet fait le point ce vendredi 20 avril sur la situation après l'évacuation de l'université ce matin. "Il y a en ce moment même quelques centaines d'étudiants et de professeurs rassemblés sur le trottoir d'en face, tenus à l'écart de l'université par les forces de l'ordre, déployées en nombre. Ils appellent à poursuivre la mobilisation et réclament notamment la démission du président de l'université", rapporte la journaliste de France 2.

Empêcher la réoccupation de Tolbiac

"Ce qui est sûr, c'est que le bâtiment, lui, restera pour plusieurs jours au moins investi par les forces de l'ordre pour empêcher sa réoccupation. Et puis, il faudra plusieurs semaines, voire plusieurs mois, pour assurer sa remise en état après les dégradations de ces derniers jours", poursuit Anne-Charlotte Hinet. Quant aux partiels, qui devraient débuter dans une dizaine du jours, ils devront être organisés dans d'autres sites parisiens, selon la présidence de l'université.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un amphithéâtre du site de Tolbiac (université Panthéon-Sorbonne), le 20 avril 2018 à Paris, après l\'évacuation par les forces de l\'ordre.
Un amphithéâtre du site de Tolbiac (université Panthéon-Sorbonne), le 20 avril 2018 à Paris, après l'évacuation par les forces de l'ordre. (CHRISTOPHE SIMON / AFP)