Sorbonne Université : les étudiants votent pour la levée des blocages

Deux sites de cette université sont actuellement bloqués par des opposants à la réforme de l'université.

Une banderole devant l\'université de la Sorbonne, le 10 avril 2018 à Paris.
Une banderole devant l'université de la Sorbonne, le 10 avril 2018 à Paris. (AFP)

Un vote électronique, pour contourner l'AG des étudiants opposés à la réforme de l'université. Le président de Sorbonne Université a appelé, lundi 7 mai, à la levée des blocages sur deux sites occupés à Paris, après un vote électronique des étudiants qui se sont prononcés majoritairement en ce sens. "Au regard des résultats de cette consultation et à l'heure où la fin de l'année universitaire approche, j'appelle à la levée des blocages", écrit Jean Chambaz.

Cette consultation électronique, réalisée du jeudi 3 au samedi 5 mai, a recueilli 10 085 votes, dont 6 334 défavorables aux blocages, 2 772 favorables et 979 qui ne se sont pas prononcés, selon un communiqué de l'université, qui compte 55 000 étudiants au total. La faculté de lettres de Malesherbes et le site de Clignancourt sont actuellement bloqués par des opposants à la loi sur les nouvelles modalité d'accès à la fac, et ce depuis plusieurs jours.

Depuis fin mars, des sites et des universités ont été perturbés, voire bloquées, par des opposants à la loi ORE. Plusieurs blocages ont été levés récemment, après appel aux forces de l'ordre par les présidents d'université, ou après décision des étudiants bloqueurs. Actuellement, quatre universités restent bloquées : Nanterre, Paris-8, Jean-Jaurès à Toulouse et Rennes-2. Quelques sites sont bloqués de manière sporadique sur d'autres universités.