Phase complémentaire de Parcoursup : les élèves ne doivent pas hésiter à "étendre géographiquement les vœux", conseille une spécialiste de l'orientation

La phase complémentaire de Parcoursup débute ce jeudi. Les lycéens peuvent formuler jusqu'à dix nouveaux vœux, s'ils n'ont pas encore trouvé de formations correspondant à leurs recherches.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le site Parcoursup. (CAPTURE D'ÉCRAN)

Pour tous les candidats malheureux de Parcoursup, c’est une nouvelle étape importante qui démarre jeudi 23 juin à 14 heures. Cette phase complémentaire concerne les élèves qui n’ont reçu jusqu’à présent aucune réponse positive ou qui ont obtenu des propositions qui ne leur conviennent pas, soit 13% des effectifs.

>> À Brest, un jeune migrant congolais accepté dans tous ses vœux Parcoursup va intégrer une école d'ingénieur, son "rêve"

Plus de 5300 formations sont ainsi proposées dans cette phase complémentaire, sans compter les filières en apprentissage. La liste de celles qui ont des places disponibles est actualisée chaque jour. Les lycéens peuvent formuler jusqu'à dix nouveaux vœux et il ne faut pas hésiter à ouvrir le champ des possibles. "Étendre géographiquement les vœux que les élèves souhaitaient, conseille Sylvie Amici, psychologue de l'Éducation nationale à Aulnay-sous-Bois. Aller voir dans des établissements qu'ils n'ont pas demandé, qui sont peut-être un tout petit peu plus loin ou pour d'autres, des spécialités qu'ils n'avaient pas envisagé. Ouvrir sur des choses qui peuvent être connexes."

"Dans les parcours actuellement, il y a de plus en plus de passerelles, de diplômes qui offrent des débouchés permettant de revenir à des secteurs communs."

Sylvie Amici

à franceinfo

Même si selon le ministère de l’Éducation nationale estime que 86,8% des lycéens ont déjà reçu au moins une proposition dans une formation post-bac, cette professionnelle constate que cette année particulièrement certains jeunes subissent Parcoursup et restent en attente. Mais ce n'est pas le moment de baisser les bras. "On a d'autant plus prise sur sa vie que l'on est actif", souligne Sylvie Amici.

La psychologue rappelle aussi l'existence des CIO, les centres d'information et d'orientation. Les jeunes peuvent s'y faire aider gratuitement sur Parcoursup. Les formations sont censées examiner les nouveaux vœux dans un délai de huit jours maximum, sauf cas particuliers. L'an dernier, plus de 82 000 candidats ont reçu une proposition d'admission dans cette phase complémentaire.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Parcoursup

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.