Parcousup n'en finit plus de faire des vagues

Parcoursup angoisse six lycéens sur dix en attente de réponse. Beaucoup dénoncent un tri réalisé sur des critères sociaux.

Voir la vidéo
France 3

En pleines révisions, ces lycéens de terminale de Montgeron (Essonne) sont plus préoccupés par leur inscription dans le supérieur que par le bac lui-même. Pour eux, Parcoursup ne tient pas ses promesses. Dans leur classe, 60% des élèves n'ont toujours aucune proposition, soit trois fois plus que l'an dernier avec APB à la même période. Ils soupçonnent une sélection basée sur le lycée d'origine.

"Situation anxiogène"

Pour la première fois cette année, même les premiers de la classe se voient refuser la filière de leurs choix. Dès le réveil, Abel Duranona, élève de terminale S, consulte Parcoursup en attente d'une classe prépa lettres et maths. "Malgré mes 18 de moyenne générale, je n'ai pas réussi à avoir ce que je veux. Comment se mettre à réviser, à travailler sérieusement pour essayer d'avoir une mention, alors qu'on n'a peut être même pas ce qu'on veut avoir pour l'année prochaine ? C'est une situation anxiogène", déplore le jeune homme au dossier irréprochable : 20 en maths au bac blanc, 18 en français à l'écrit et 20 à l'oral. Sa famille craint que le frère d'Abel, brillant élève de seconde dans le même lycée, ne connaisse à son tour les mêmes déboires dans deux ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
Au lendemain des premières propositions aux élèves inscrits sur la plateforme d\'accès aux études supérieures Parcoursup, la Fédération des conseils des parents d\'élèves (FCPE) estime que c\'est \"un échec\".
Au lendemain des premières propositions aux élèves inscrits sur la plateforme d'accès aux études supérieures Parcoursup, la Fédération des conseils des parents d'élèves (FCPE) estime que c'est "un échec". (LIONEL BONAVENTURE / AFP)