Parcoursup : un lycéen sur trois dans l'incertitude

A quelques jours du début des épreuves du baccalauréat, un tiers des candidats sont toujours en attente d'une affectation.

France 2

Les lycéens sont dans la dernière ligne droite avant le début du baccalauréat. Devant ce lycée du Havre (Seine-Maritime), la plupart des discussions portent cependant sur Parcoursup, la plateforme mise en place par le ministère de l'Enseignement supérieur pour organiser l'orientation post-bac des étudiants. Sur les 810 000 postulants, plus de deux tiers ont reçu une affectation. "On est 4 ou 5 dans ce cas-là, sur 27 dans ma classe", explique un lycéen.

Les parents en colère

"Je suis un peu pessimiste, au début je pensais que ça allait peut-être passer, mais là j'attends et cela avance tout doucement", déplore un autre candidat au bac. Cette attente n'est pas facile à gérer pour des jeunes gens déjà sous pression avant le début de leurs épreuves. Une situation qui provoque la colère de certains parents. "Quand on nous dit que c'est maintenant que les lycéens ont le choix, ils ont le choix de ce que l'on veut bien leur laisser choisir", explique François Pinchemel, secrétaire général de la FCPE. En dernier recours, les élèves refusés partout pourront s'adresser au Centre d'Information et d'Orientation pour saisir la Commission académique d'accès à l'Enseignement supérieur.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les élèves consultent la plateforme Parcoursup, pour décider de leurs voeux d\'affectation, à Mulhouse, le 23 mai 2018.
Les élèves consultent la plateforme Parcoursup, pour décider de leurs voeux d'affectation, à Mulhouse, le 23 mai 2018. (MAXPPP)