Parcoursup : quel bilan pour la plateforme d'orientation des bacheliers ?

Si les syndicats d'étudiants pointent du doigt des bacheliers restés sur le carreau, le gouvernement est satisfait par Parcoursup et promet des améliorations.

Voir la vidéo
FRANCE 3

C'était la grande réforme de l'enseignement supérieur, celle qui ne devait plus laisser d'étudiants sur le carreau. Pourtant, dès mai 2018, les premiers résultats de Parcoursup faisaient craindre des ratés. Moins de la moitié des candidats étaient orientés. Un chiffre qui progressait à peine deux mois plus tard, en juillet. Le 22 août, 590 000 candidats avaient trouvé une affectation, sur 812 000.

L'Unef conteste les chiffres du gouvernement

Alors quand le gouvernement annonce que seuls 2 500 candidats restent sans affectation à ce jour, une syndicaliste conteste et évoque notamment les bacheliers des années précédentes. "À la date du 5 septembre, on avait encore plus de 50 000 jeunes qui étaient sans aucune proposition d'affectation", affirme Lilâ Le Bas, présidente de l'Union nationale des étudiants de France (Unef). L'année prochaine, l'État promet une procédure plus fluide.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le logo de la plateforme Parcoursup sur internet, le 19 avril 2018.
Le logo de la plateforme Parcoursup sur internet, le 19 avril 2018. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)