Parcoursup : les réponses aux vœux des lycéens sont très attendues

Ce mardi 22 mai, les lycéens découvriront les réponses des formations post-bac qu'ils ont choisies sur la plateforme Parcoursup. Il existe différents cas de figure ; notre journaliste Julien Duponchel nous donne des précisions.

FRANCE 2

Les lycéens inscrits sur la plateforme Parcoursup recevront ce mardi 22 mai, à 18 heures, les premières réponses aux vœux qu'ils ont formulés pour leurs études l'an prochain. Comment cela va-t-il se passer ? "Les 800 000 inscrits auront tous une réponse. Il y en a quatre possibles. La première, c'est le 'oui', qui signifie l'admission. Deuxième réponse : le 'oui, si', quand les élèves sont admis dans la formation à condition de suivre une petite remise à niveau. Troisième cas : 'en attente', où les lycéens sont sur la liste d'attente de la formation qu'ils souhaitent suivre. Et enfin, dernière réponse, la plus redoutée : le 'non', uniquement pour les filières sélectives comme les BTS par exemple, la formation n'a pas retenu leur dossier", explique le journaliste Julien Duponchel sur le plateau de France 2.

Une commission spécialisée pour trouver un plan B à chaque élève

Si l'élève obtient un 'oui', cela veut-il donc dire que c'est terminé ? "Pas tout à fait. Premier cas de figure : l'élève a un 'oui', c'est la formation dont il rêvait, il peut accepter la proposition et mettre fin au processus de sélection. Si la seule réponse positive plait moyennement, il peut maintenir ses vœux et attendre qu'une place se libère dans les cursus. En revanche, s'il a plusieurs réponses positives, alors il a une semaine à compter de ce mardi 22 mai au soir pour se décider entre les formations où il est admis. Objectif : libérer des places pour les autres candidats", détaille-t-il.

Dans le cas où un élève n'aurait que des réponses "en attente", que se passe-t-il ? "Pas d'inquiétude pour le moment. Des places vont se libérer chaque semaine ; les élèves doivent donc patienter et regarder régulièrement l'évolution de leur liste de vœux", ajoute le journaliste. Enfin, dans le cas d'un élève qui n'aura récolté que des réponses négatives, "il peut avoir recours à une commission spécialisée qui va se mettre en place dans chaque rectorat la semaine prochaine afin de trouver un plan B pour chaque élève. Une commission qu'il faut solliciter par mail", conclut Julien Duponchel.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le code de Parcoursup est disponible en open source, c\'est-à-dire librement modifiable et redistribuable.
Le code de Parcoursup est disponible en open source, c'est-à-dire librement modifiable et redistribuable. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)