Cet article date de plus de trois ans.

Parcoursup : 56 000 élèves sont considérés comme des "candidats inactifs" par le ministère de l'Enseignement supérieur

Le gouvernement revoit sa communication et sa copie, deux mois après les premiers résultats de Parcoursup. 56 000 élèves ne sont plus considérés comme prioritaires.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La plate-forme Parcoursup (illustration). (STÉPHANIE PERENON / FRANCE-BLEU BOURGOGNE)

C'est une grosse épine du pied que le ministère de l'Enseignement supérieur s'enlève : 56 000 personnes inscrites sur la plateforme Parcoursup ont changé de catégorie. Elles sont passées d'élèves "sur liste d'attente partout", à "candidats inactifs", deux mois après la première vague de résultats. Ces cas ne sont donc plus considérés comme prioritaires.

Ils ont été contactés ces derniers jours par mail, SMS ou message sur Parcoursup pour se voir proposer un accompagnement personnalisé par le recteur de leur académie. Mais ils n'ont donné aucune réponse. Ils sont restés muets, "inactifs"Sur ces 56 000 élèves, 34 000 sont des lycéens et 22 000 sont des étudiants en quête d'une nouvelle orientation.

18 000 élèves encore sans aucune solution

Pour expliquer leur absence de réponse, beaucoup ne sont certainement plus très loin sur les listes d'attente et espèrent avoir prochainement une proposition de formation. Mais pour les autres, ce sont a priori des candidats inscrits il y a quatre mois sur Parcoursup et qui ont changé d'avis. Ils ne souhaitent plus faire d'études l'an prochain, mais ont oublié de se désinscrire.

Officiellement, il reste donc à régler le cas de 18 000 autres élèves toujours sans solution mais qui, eux, ont confirmé vouloir faire des études l'an prochain.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Parcoursup

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.