Parcoursup : "130 000 lycéens encore en attente" d'une affectation

Ministre de l'Enseignement supérieur, Frédérique Vidal est l'invitée des "4 vérités" de France 2 mercredi 27 juin.

France 2

"130 000 lycéens sont encore en attente" d'une réponse de Parcoursup, annonce Frédérique Vidal dans "Les 4 Vérités" mercredi 27 juin. "Plus de 80% ont eu en moyenne trois propositions. Plus de la moitié ont accepté ces propositions. Les autres attendent les réponses des écoles qui vont arriver dans les prochains jours", poursuit la ministre de l'Enseignement supérieur.

Le bac terminé, "on ouvre la procédure complémentaire avec 90 000 places disponibles, dont plus de 90% sont dans des filières non sélectives. Cela permet aux jeunes de voir où il reste des places, qu'ils aient déjà une affectation ou pas", précise-t-elle.

La discrimination ? "Un faux procès"

Les bacheliers avaient à la fois le stress du bac et le stress de Parcoursup. "Cela a été une demande des bacheliers d'avoir des résultats plus tôt", explique la ministre.

Parcoursup est-il discriminant ? "Dans l'ancien système, il était interdit de changer d'académie. Nous avons maintenant donné la possibilité de changer d'académie. L'an dernier, moins d’un lycéen sur cinq pouvait aller de l'académie de Créteil à Paris ou celle de Versailles à Paris, cette année, ils sont déjà plus de 30% à l'avoir fait. La mobilité est supérieure à celle de l'an dernier. C'est un faux procès", assure Frédérique Vidal.

"Aucun élève ne sera sans affectation", promet-elle. "Il y aura de la place pour tout le monde. Nous en déjà rajouté 21 000 et nous pouvons encore en rajouter dans les filières les plus demandées".

Frédérique Vidal
Frédérique Vidal (France 2)