VIDEO. Paris, Montreuil, Dijon... Des lycéens reproduisent l'interpellation de 151 adolescents à Mantes-la-Jolie

L'arrestation survenue jeudi dans les Yvelines a été mimée, le lendemain, à Paris, Montreuil (Seine-Saint-Denis) et Dijon (Côte-d'Or).

Voir la vidéo
FRANCEINFO

Les images ont indigné des responsables politiques. A Mantes-la-Jolie (Yvelines), 151 lycéens ont été arrêtés, jeudi 6 décembre. Ils ont été mis à genoux, au sol, avec les mains sur la tête. La scène a été reproduite, le lendemain, par des lycéens à Paris, sur la place de la République, à Montreuil (Seine-Saint-Denis) et à Dijon (Côte-d'Or).

Une "scène d'humiliation"

"Les lycéens rejouent la scène d'humiliation de Mantes", a écrit un internaute présent dans la capitale, en partageant une photo sur Twitter. "Les lycéens de Montreuil soutiennent les lycéens de #ManteslaJolie", a écrit le FSU 93. "Les élèves et le personnel du Castel se sont agenouillés mains derrière la tête sur la place du 30-Octobre", décrit un internaute de Dijon avec une photo.

"Quand j'ai vu ces images moi-même, j'ai évidemment été choqué", a réagi le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, sur France Inter, vendredi. Il a appelé à "remettre les images dans leur contexte", précisant qu'"il y a eu des images choquantes car on est dans un climat de violence exceptionnelle".

Des lycéens de Montreuil (Seine-Saint-Denis) à genoux, avec les mains sur la tête, vendredi 7 décembre, pour soutenir les 151 élèves arrêtés la veille à Mantes-la-Jolie (Yvelines).
Des lycéens de Montreuil (Seine-Saint-Denis) à genoux, avec les mains sur la tête, vendredi 7 décembre, pour soutenir les 151 élèves arrêtés la veille à Mantes-la-Jolie (Yvelines). (FSU93)