Manifestations de lycéens : "Laissez-nous faire notre métier", demandent les pompiers après avoir été pris pour cible

A Rennes (Ille-et-Vilaine), trois pompiers ont été agressés jeudi lors d'une intervention. 

Des pompiers lors d\'une manifestation du 1er mai 2018 à Paris.
Des pompiers lors d'une manifestation du 1er mai 2018 à Paris. (MICHEL STOUPAK / AFP)

Leur travail est rendu de plus en plus en difficile. Les pompiers de Paris ont lancé un appel, jeudi 13 décembre, pour pouvoir continuer sereinement leur travail, en marge des manifestations lycéennes. "On constate depuis deux jours un certain nombre de feux de véhicules, de feux de barricades pour lesquels on nous empêche de passer. J'appelle à la raison, à la vigilance", a expliqué sur BFM Paris le lieutenant-colonel Gabriel Plus, porte-parole des pompiers de Paris. 

"Laissez-nous faire notre métier. La règle c'est de laisser passer les secours, la règle c'est de laisser passer les pompiers de Paris", a-t-il ajouté. Le porte-parole a expliqué également que les pompiers avaient été récemment ciblés par des tirs de projectiles, mais sans faire de blessés. 

Ce phénomène ne s'arrête pas à Paris. Trois pompiers ont été agressés et blessés en marge de plusieurs manifestations de lycéens, jeudi, à Rennes (Ille-et-Vilaine).