Éducation : plusieurs lycées bloqués en France

Les lycéens ont décidé de bloquer plusieurs établissements. Environ 200 lycées étaient perturbés lundi 3 décembre. Tour d'horizon des différents incidents. 

Une voiture en feu à Aubervilliers (Hauts-de-Seine) quand la crise contamine les abords d'un lycée et que 200 jeunes en profitent pour piller un magasin de téléphone. "C'était des lycéens, ils font une manifestation soi-disant, mais c'est de la casse", déplore un témoin de la scène. Une autre voiture a brûlé dans les Yvelines. 300 jeunes ont dressé des barrages à Bordeaux. D'autres incidents graves ont eu lieu à Forbach (Moselle) ou à Toulouse (Haute-Garonne). Une fonctionnaire de la BAC a reçu un pavé dans le cou. 

Convergence des luttes 

Dans les slogans, les jeunes crient "Macron démission". Aux revendications des "gilets jaunes", les lycéens rajoutent Parcoursup et la réforme du bac. C'est une toute petite minorité, a répondu le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer. 200 établissements au total étaient bloqués sur les 4 200 lycées français, mais d'autres appels au blocage ont été lancés. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Mobilisations de lycéens devant le lycée Charlemagne, dans le 3e arrondissement de Paris, le 3 décembre 2018.
Mobilisations de lycéens devant le lycée Charlemagne, dans le 3e arrondissement de Paris, le 3 décembre 2018. (ALEXIS MOREL / FRANCE-INFO)