Cet article date de plus de trois ans.

Désintox. Non, ça ne paie pas forcément mieux d'être dealer plutôt que de faire des études.

Publié
Article rédigé par
France Télévisions

Alors que les bacheliers galéraient à obtenir leurs voeux sur la plateforme Parcoursup, un plaisantin a posté cette image issue d’un reportage de BFM TV indiquant les salaires mensuels des trafiquants de cannabis.

Vaut-il mieux faire des études ou devenir dealer ?

2 400 euros pour un simple guetteur et 6 000 euros pour un vendeur, ce sont les chiffres très élevés publiés par BFM TV, qui peuvent donner envie. Mais sont-ils vraiment représentatifs des gains des dealers ?

Pour le savoir, Désintox a contacté l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies, qui conteste les chiffres de la chaîne d'info en continu. Pour la sociologue Claire Duport, le reportage de la chaîne est fantaisiste en matière de gains. Elle estime qu’il faut être prudent, puisque ces gains « concernent des activités qui par définition relèvent du secret, de l’invisible ».

Pour en savoir plus, elle renvoie Désintox vers des informations précises qui étaient sorties lors d’un procès d’un gros trafic de drogue dans la cité de la Castellane, à Marseille, en 2015. A cette époque, la police avait mis la main sur des livres de compte, qui donnent une idée des montants perçus par les trafiquants. Rapportés par la presse, on découvrait qu’un guetteur pouvait gagner entre 50 et 80 euros par jour, un vendeur entre 100 et 140 euros par vacation et un gérant de 4000 euros mensuels à « beaucoup plus » selon les mois. L’observatoire des drogues et des toxicomanies précise que ces montants ne peuvent pas être multipliés par 30 pour obtenir un total mensuel puisque cette activité n’est pas continue.

On n’oubliera pas de noter que de par la nature illégale de leur travail, les trafiquants vivent dans une situation précaire, sans sécurité sociale, sans retraite et qui peut surtout les mener en prison. Raison de plus pour faire des études !

Retrouvez Désintox du lundi au jeudi, dans l'émission 28 minutes sur Arte, présentée par Elisabeth Quin.
Sur Facebook : https://www.facebook.com/DesintoxLiberation/
Sur Twitter : https://twitter.com/Artedesintox
Sur instagram : https://www.instagram.com/artedesintox/
Sur le site d'Arte : http://28minutes.arte.tv/

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Parcoursup

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.