"Certains ont eu le bac et n'ont pas trouvé d'école" : les élèves de terminale préoccupés par la plateforme Parcoursup

Les inscriptions sur la plateforme Parcoursup débutent ce mardi pour la prochaine rentrée universitaire. Les délais accordés pour répondre aux propositions des universités ont été esserrés et à Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), les terminale dissimulent à peine leur anxiété.

La page d\'acueil de Parcoursup, le 23 novembre 2018.
La page d'acueil de Parcoursup, le 23 novembre 2018. (THIERRY THOREL / NURPHOTO / AFP)

"J'ai des potes qui avaient de très bonnes moyennes et qui n'ont pas eu les écoles qu'ils souhaitaient. Certains ont eu le bac et n'ont pas trouvé d'école". Angoisse à peine dissimulée d'une lycéenne de Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) au moment de parler de Parcousup.

C'est un jour important pour les élèves de terminale et pour leurs parents. Mardi 22 janvier commence l'inscription sur la plateforme Parcoursup des vœux d'orientation pour l'année prochaine. Les futurs étudiants peuvent formuler dix vœux jusqu'au 14 mars.

Le gouvernement a apporté des modifications pour corriger le dispositif mis en place l'an dernier. Une première année pour Parcoursup qui reste un mauvais souvenir pour cette enseignante parisienne : "Beaucoup d'angoisse, beaucoup de stress, explique-t-elle. C'était extrêmement violent pour tous ces élèves qui étaient en attente partout avec des dossiers tout à fait corrects. Évidemment, ça s'est décanté et la file d'attente s'est réduite au fil des semaines mais ça a été un vrai choc le premier jour."

Un calendrier accéléré pour partir en vacances l'esprit léger

La principale modification concerne le calendrier d'inscription. Il a été accéléré pour répondre à la plus forte critique faite à Parcoursup : la lenteur de la procédure. La phase principale s’arrêtera dès le 19 juillet et non plus début septembre. 

Les délais accordés aux lycéens pour répondre aux propositions des universités sont donc resserrés, avec seulement trois jours à partir du 20 mai. "On part en vacances en aout rassuré", souffle une élève de terminale. C'est mieux, on est certain d'avoir une école et on n'est pas lâchés dans la nature en septembre sans rien." "Cela va éviter sans doute une partie d'attente pendant l'été mais ça n'évitera pas tout l'aspect anxiogène", nuance cette professeur.

Un délai d'attente estimé à l'avance

Parcoursup publiera désormais le rang du dernier candidat accepté dans chaque formation l'année précédente. Les lycéens sur liste d'attente pourront donc estimer leur chance d'intégrer l'établissement désiré.

Le gouvernement a aussi apporté un changement spécifique à la région parisienne. Les licences générales des universités d'Île-de-France seront désormais ouvertes à tous les bacheliers de la région, quel que soit leur académie, Paris, Versailles ou Créteil. L'an dernier, les lycéens de banlieue s'estimaient discriminés par rapport aux Parisiens.

Mais pas de quoi éteindre toutes les critiques. Le défenseur des droits vient de demander plus de transparence sur les critères d'examen des dossiers. Les jeunes doivent connaître, selon lui, la manière précise d’évaluation de leur candidature dans chaque formation.

Les élèves de terminale préoccupés par la plateforme Parcoursup - reportage Alexis Morel
--'--
--'--