Cet article date de plus de trois ans.

"On a l'impression qu'on joue avec la santé des enfants" : face au Covid-19, des parents demandent la fermeture des établissements scolaires

Au Collège Claude-Debussy d'Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, 50% des enseignants sont absents, parce que malades ou cas contact. Les parents préfèrent souvent garder leurs enfants à la maison par peur que toute la famille soit contaminée. 

Article rédigé par franceinfo - Boris Loumagne
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Illustration d'une salle de classe de collège ouverte durant l'épidémie de Covid-19. (ANTOINE MERLET / HANS LUCAS)

"Les écoles, c'est ce que nous fermerons en dernier", déclarait Jean Castex devant les députés, mardi 23 mars. Une position partagée également par le ministère de l'Éducation nationale. Mais cette ligne fait face à une réalité : les cas de Covid-19 augmentent ces dernières semaines, chez les élèves et chez les enseignants. franceinfo s'est rendu dans deux établissements de Seine-Saint-Denis où parents et enseignants ne comprennent pas que les établissements restent ouverts coûte que coûte.

La moitié des professeurs absents

Au collège Claude-Debussy d'Aulnay-sous-Bois, la situation est "catastrophique", lâche dans un rire gêné Noria, parent d'élève au sein de la liste "égalité pour tous". Des cas Covid ou des cas contact, elle en voit partout ces derniers jours : "Autant chez les élèves que chez le personnel". Bilan : la moitié des professeurs absents, un seul surveillant disponible, la cantine fermée et des emplois du temps vides. 80% des cours ne sont pas assurés pour certaines classes.

Malgré les interrogations des parents, le collège reste ouvert, déplore Noria : "On a envoyé des mails au DASEN [directeur académique des services de l'Éducation nationale] et au département mais on n'a aucune nouvelle. Les parents sont en colère et perdus. On a l'impression qu'on joue avec la santé des enfants et du coup, des familles."

"C'est un cercle vicieux parce que nos enfants qui sont scolarisés au collège ont des frères et sœurs qui sont en maternelle, en primaire, donc on a peur que ça se propage partout. Les parents ne veulent pas prendre de risque."

Noria, parent d'élève

à franceinfo

Les deux tiers des enfants restent donc chez eux, à la demande des parents. La situation est telle que les familles n'ont désormais qu'une exigence : "On demande la fermeture pour pouvoir tout désinfecter et pouvoir repartir sur de bonnes bases, même si c'est quinze jours. On est totalement démunis."

Clément Bernard, professeur de mathématiques au lycée Blaise-Cendrars de Sevran, fait partie de ces enseignants absents en raison du Covid-19 : "Je suis cas contact. Cette semaine on était à plus de 75% des enseignants absents". Trois classes sont fermées, de même que le service de la vie scolaire. Certains élèves n'ont qu'une heure de cours par jour. Et pourtant, le lycée est toujours ouvert.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.