Cet article date de plus de sept ans.

Nouveaux programmes scolaires : cycles de trois ans, autonomie des profs

Les nouveaux programmes scolaires pour la rentrée 2016 ont été publiés ce lundi par le ministère de l'Education. Ils concernent les élèves de l'école élémentaire à la classe de 3e, et les enseignants auront davantage d'autonomie.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
  (Les apprentissages seront répartis par cycle de trois ans, et non plus sur une seule année © Maxppp)

C'est une conception des cours toute nouvelle qui est proposée par le Conseil supérieur des programmes (CSP). Les nouveaux programmes du CP à la 3e ont été présentés ce lundi. Alors qu'aujourd'hui, ils sont rédigés matière par matière, année par année ; en 2016, les enseignants disposeront d'une feuille de route avec des objectifs de connaissances à transmettre, non plus année par année, mais par cycle de trois ans : du CP au CE2 (cycle 2), du CM1 à la 6e (cycle 3) et de la 5e à la 3e (cycle 4).

Exemple, pour le cycle du CP au CE2, les élèves devront avoir acquis des compétences précises, comme la "maîtrise du langage et de la langue française ". Il n'y a plus de programme spécifique au CP ou au CE1. Autre exemple, il y a désormais un cycle commun du CM1 à la 6e, pour "permettre une meilleure transition entre l'école et le collège ".

Davantage d'autonomie pour les enseignants

Matière par matière, les contenus ne changent pas radicalement par rapport à aujourd'hui, c'est la méthode qui change. Les enseignants auront plus de temps et d'autonomie pour faire passer les apprentissages. 

Pour l'évaluation des acquis, les projets détaillent des "attendus de fin de cycle ", à savoir compétences et connaissances à maîtriser au bout des trois années. Mais ils laissent aux professionnels de l'école la liberté de "trouver les modalités les plus appropriées en exerçant leur expertise individuelle et collective ".

Le codage informatique dès le CE1

Le codage informatique fait aussi son entrée dans les programmes : "Dès le CE1, les élèves peuvent coder des déplacements à l'aide d'un logiciel de programmation adapté, ce qui les amènera en fin de CE2 à la compréhension, et la production d'algorithmes simples ". Puis le cycle 3 prévoit l'apprentissage de la recherche et l'analyse des informations trouvées sur Internet.

Il s'agit là d'une première mouture de ces nouveaux programmes. Les enseignants vont pouvoir les amender. Ils seront définitivement adoptés en septembre, pour entrer en application en 2016. Il s'agit de la suite de la refondation de l'école initiée par Vincent Peillon, qui avait créé le Conseil supérieur des programmes en 2013. Ces nouveaux programmes sonnent aussi la fin de ceux de 2008, décriés par les enseignants, car jugés trop encyclopédiques. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Education

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.