Cet article date de plus de sept ans.

Mort de Rémi Fraisse : une vingtaine de lycées parisiens bloqués

Les lycéens se mobilisent pour rendre hommage au manifestant mort au barrage de Sivens. De source policière, 29 établissements sont bloqués, 15 totalement et 14 partiellement.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Devant le lycée Voltaire, dans le XIe arrondissement de Paris © Léa Philippe)

"Rémi, notre frère d'arbre" , peut-on lire devant l'entrée du lycée Dorian, dans le XIe arrondissement de Paris. Devant une vingtaine de lycées parisiens, la même scène, ou presque : une montagne de poubelles, des dizaines de lycéens qui bloquent les entrées, pour rendre hommage à Rémi Fraisse, ce manifestant mort il y a dix jours au barrage de Sivens.

Selon le rectorat, 25 établissements étaient bloqués vers 10 heures, dont six totalement. De source policière, on parle de 29 lycées bloqués, 15 totalement et 14 avec filtrage. Aucune dégradation ni violence n'a été recensée.

Le lycée Charlemagne est bloqué. Pour réclamer l'arrêt des grenades et des flashballs. Clara est élève de terminale
écouter

Les accès devaient se libérer en fin de matinée : les lycéens ont convergé vers la place de la Nation. Sur la statue, une grande banderole en tissu rouge : "La police assassine, RIP Rémi" . Plusieurs milliers de lycéens ont ensuite commencé à marcher en direction de la place de la Bastille.

 

Les #lycéens bloquent la place de la Nation. Départ pour Bastille.

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Education

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.