Le gouvernement renonce aux "ABCD de l’égalité" filles/garçons

Outil phare de la lutte contre les inégalités entre filles et garçons, les "ABCD de l’égalité" pourraient être abandonnés. C'est ce que croit savoir le journal Le Monde. Benoît Hamon, le ministre de l'Education nationale, devrait annoncer lundi un dispositif de remplacement.

(© MAXPPP / Les "ABCD de l'égalité" avaient été mis en place par Vincent Peillon dans 275 écoles.)

Les "ABCD de l’égalité" ne devraient pas être généralisés à la rentrée 2014. C'est ce que révèle ce samedi le journal Le MondeMis en place par Vincent Peillon dans 275 écoles, ces outils pédagogiques avaient pour vocation de sensibiliser les élèves à l’égalité hommes/femmes et à la lutte contre les discriminations. Mais les "ABCD" se sont rapidement trouvés dans le collimateur de la "Manif pour tous" et du mouvement "Journées de retrait de l’école" emmené par la militante proche de l’extrême droite Farida Belghoul, qui voit dans cet outil la preuve d'un enseignement de la "théorie du genre" à l'école. 

Mercredi dernier, le ministre de l'Education nationale Benoît Hamon avait déclaré sur France Culture vouloir "apaiser ", regrettant que l’on "s’attache à l’enveloppe, au contenant, et pas au contenu"  de l'outil.  Mais si la forme n'est pas conservée, le fond lui, à savoir la bataille pour l'égalité, ne sera pas abandonné. Le ministre de l’Education nationale devrait préciser ses intentions dès lundi et probablement proposer un nouveau dispositif.

Reste qu'en renonçant aux "ABCD" dans leur forme actuelle, difficile pour le gouvernement de ne pas donner l'impression de céder aux lobbys des "anti-genres", quatre mois à peine après le recul sur la loi famille.