Le Covid-19 a encore de lourdes conséquences sur le climat scolaire, selon une étude du principal syndicat des chefs d'établissement

Près de 90 % des chefs d'établissement interrogés dans l'enquête estiment que les conditions de travail se dégradent fortement. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des élèves travaillent dans la salle de classe d'une école primaire, le 2 septembre 2021 à Lyon. Photo d'illustration. (JEFF PACHOUD / AFP)

L'épidémie de Covid-19 a encore de lourdes conséquences sur le climat scolaire. C'est ce que révèle une enquête présentée vendredi 3 décembre et menée par le principal syndicat des chefs d'établissement, le SNPDEN, avec la Casden du 16 mars au 16 mai 2021. Près de 4 300 établissements du secondaire ont répondu, soit un peu moins d'un sur deux en France.

Les conditions de travail se dégradent fortement, estiment neuf chefs d'établissement sur dix. Près de huit sur dix pointent aussi une chute de la confiance envers l'Éducation nationale. Cela s'explique notamment par les différents protocoles sanitaires et leurs changements réguliers.

Une perte d'intérêt du métier pour 70 % des sondés

Le Covid-19 a également eu un impact négatif sur l'articulation entre la vie privée et la vie professionnelle, selon sept proviseurs et principaux sur dix. On constate une perte d'intérêt et du sens de la mission au quotidien des chefs d'établissement.

L'enquête montre par ailleurs que ces ressentiments sont loin d'être ponctuels. En dix ans, le climat scolaire s'est beaucoup assombri. Ils sont deux fois moins à le qualifier de bon ou excellent aujourd'hui, par rapport à 2010.

Du côté des points positifs, on note une forte amélioration de la pratique du numérique. Une liberté plus large pour innover est saluée par huit professionnels sur dix ainsi que le changement de certaines manières de travailler grâce à cette expérience collective.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Education

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.