Le bac se rapproche avec ses perles à la clef

Les candidats au bac travaillent en ce lundi de Pentecôte. Les premières épreuves auront lieu dans un peu plus de trois semaines. Un conseil si vous êtes concerné : concentrez-vous sinon vous risquez de figurer parmi les perles du bac.

FRANCE 2

Chaque année, elles reviennent : les perles du bac, un petit bijou qui amuse les plus grands. Ils révisent pendant des semaines, apprennent par cœur des pages et des pages de cours et le jour du bac, c'est la bourde, le lapsus. Exemple : "la calomnie s'est répandue comme une traînée de poulpe", ou encore "les singes font partie des primeurs".

Les grands auteurs en font les frais

Ce genre de perles fait le bonheur des éditeurs, les profs fournissent le caviar. "Pour les parents, ça peut être un moyen de dédramatiser, de se dire 'finalement mon enfant n'est peut-être pas si nul que ça'", raconte Sophie Le Flour, éditrice de "Brèves de copies de bac".

Principale victime des bacheliers, les grands auteurs. Alfred de Musset aurait ainsi écrit "On ne boudine pas avec l'amour". Quant à Stendhal, certains lui attribuent "La charmeuse de Parme" ou "La  chartreuse des Larmes".

Le JT
Les autres sujets du JT