Cet article date de plus de neuf ans.

La mère d'une enfant autiste en grève de la faim pour alerter l'Etat

Depuis dix jours, Jacqueline Tiarti est en grève de la faim. Sa fille de 7 ans autiste ne peut plus recevoir de soins adaptés pour cause de réduction de l'allocation que lui versait l'Etat.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Maxppp)

Après dix jours sans s'alimenter,
Jacqueline Tiarti est toujours aussi déterminée. C'est l'histoire d'une mère
qui se bat pour que sa fille autiste ait la vie la plus normale possible.
Mélissa a sept ans. Jusqu'en avril dernier, la petite fille était suivie à
domicile par un psychomotricien et par un psychologue mais faute d'aides, sa
mère a dû renoncer à ces soins coûteux.

"On m'avait alloué 1.100 euros uniquement
sur un an. Cette aide a été réduite à 704 euros. Aujourd'hui, je ne suis plus
en mesure de payer tous les besoins spécifiques de mon enfant qui lui ont
permis de si bien évoluer. Je n'ai plus personne à domicile, plus personne pour
la former à l'école. Je souhaite que ma fille reste en milieu ordinaire et
qu'elle développe son autonomie à la maison et à l'extérieur à l'école comme
tous les autres enfants. Je ne veux pas qu'elle reste à l'hôpital à végéter toute
la journée, comme un légume
".

Jacqueline Tiarti a également fait une demande pour que
sa fille soit suivie par un éducateur spécialisé pour les autistes. Elle est
sur liste d'attente depuis deux ans et demi.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Education

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.