L'école publique, école des pauvres ?

Véronique Decker, directrice d'une école située dans une zone d'éducation prioritaire à Bobigny (Seine-Saint-Denis), est l'invitée du journal de 13 heures.

France 2

Dans son livre L'école du peuple, Véronique Decker tire la sonnette d'alarme sur l'état de l'école publique actuelle et sur ce qu'elle pourrait devenir à court terme. "On a déjà des écoles qui sont très ghettoïsées [...] L'éducation prioritaire était là pour rétablir de l'équité entre les écoles, mais aujourd'hui on n'a pas du tout les moyens qui sont à la hauteur des besoins qui sont les nôtres", explique-t-elle. Elle ajoute qu'elle est confrontée à des enfants "qui n'ont pas de logement, qui sont hébergés au 115, qui dorment dans la rue", déplore-t-elle.

"Des difficultés sociales très importantes"
"On a des parents d'élèves qui ont des difficultés sociales très importantes, et les dispositifs sociaux qui existaient il y a quelques années pour accompagner les gens s'effondrent les uns derrière les autres", explique Véronique Decker, qui a voulu publier ce livre pour mettre en lumière ces situations de détresse extrême qui viennent peser sur le système éducatif français.
Le JT
Les autres sujets du JT
Ce jeudi 8 juin, le Conseil supérieur de l\'Education étudie le projet de décret qui autorisera les maires à revenir à l\'ancien système
Ce jeudi 8 juin, le Conseil supérieur de l'Education étudie le projet de décret qui autorisera les maires à revenir à l'ancien système (JULIO PELAEZ / MAXPPP)