Cet article date de plus de trois ans.

Interdiction du portable en milieu scolaire : "L'école pourrait être un lieu de déconnexion"

Samuel Cywie, président de la Fédération des parents d'élèves de l'enseignement public à Paris, a expliqué, jeudi sur franceinfo que la proposition de loi "relative à l’interdiction de l’usage du téléphone portable dans les écoles et les collèges" débattu à l'Assemblée Nationale "est plutôt une bonne idée".

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Des élèves dans une école, le 5 janvier 2016, à Montpellier (Hérault). (MAXPPP)

"L'école pourrait être un lieu de déconnexion", espère Samuel Cywie, président de la Fédération des parents d'élèves de l'enseignement public (Peep) à Paris, jeudi 7 juin sur franceinfo, alors qu'une proposition de loi "relative à l’interdiction de l’usage du téléphone portable dans les écoles et les collèges", est débattue à l'Assemblée Nationale.

Selon la Peep, cette mesure proposée par le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer "est plutôt une bonne idée", parce que "le portable pose de nombreux problèmes de vie scolaire". Pour Samuel Cywie il entraîne des formes de "harcèlement", la possibilité de visionner "des vidéos inadaptées pour les enfants" et la "mise à l'écart" des élèves qui n'ont pas de smartphone.

Une mesure applicable

Selon ce représentant de parents d'élèves, la mesure est applicable. Il observe même que "dans les établissements où elle est mise en place, en général, les élèves la suivent très bien". "À la cantine, les élèves se reparlent", "les jeux de ballons sont réapparus dans les cours de récréation", constate Samuel Cywie.

Cette proposition de loi soutenue par les députés de la majorité prévoit de laisser une liberté aux établissements sur les modalités d'application de la loi. "A minima tous les établissements demanderont à ce que le portable soit enfermé dans un cartable et sorti uniquement en cas d’urgence ou d’usage pédagogique justifié. A maxima, ils interdiront le fait de l’emmener à l’école", avait expliqué Jean-Michel Blanquer, mi-mai.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Education

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.