Ile-de-France : des kermesses d'écoles sur la sellette en raison de Vigipirate

Certains directeurs jugent les nouvelles consignes de sécurité trop contraignantes et préfèrent annuler les fêtes de fin d'année.

Des enfants jouent dans une cour d\'école, le 3 septembre 2013, à Ramonville (Haute-Garonne).
Des enfants jouent dans une cour d'école, le 3 septembre 2013, à Ramonville (Haute-Garonne). (REMY GABALDA / AFP)

Pas de kermesse avant les vacances ? Jugées trop contraignantes par des directeurs d'école, des consignes et recommandations transmises par l'Education nationale dans le cadre du plan Vigipirate menacent l'organisation des traditionnelles fêtes de fin d'année scolaire, affirme Europe 1, lundi 8 juin.

Plusieurs dizaines d'écoles concernées

Des consignes et recommandations ont été adressées aux directeurs d'Ile-de-France, le 15 avril, selon la radio. Ils doivent impérativement signaler la date de la fête à la préfecture. "Pour le reste, il s'agit de simples recommandations, à adapter en fonction des écoles", écrit Europe 1 sur son site. Seulement, "plusieurs dizaines de directeurs" prennent les recommandations au pied de la lettre, selon la radio, à qui ils ont confié, sous couvert de l'anonymat, "qu'on les oblige à filtrer les entrées, à fouiller les sacs, à s'assurer de l'identité de toutes les personnes qui viendraient à la fête de l'école". Refusant de jouer le rôle de la police, ils refusent également d'organiser les fêtes. Déjà, des sorties scolaires ont été annulées, en raison de l'interdiction de prendre les transports en commun et de fréquenter les sites sensibles.

Des fêtes sans les parents à Montrouge

A Montrouge (Hauts-de-Seine), ville directement frappée par les attentats de janvier dernier, toutes les fêtes de fin d'année ont été annulées. Contacté par francetv info, le service enseignement de la mairie explique qu'il s'agit d'une décision commune prise par les directeurs d'établissement. Les kermesses sont donc remplacées par des fêtes au sein des écoles, organisées durant le temps scolaire, mais qui ne seront pas ouvertes aux parents.