Harcèlement à l'école : le gouvernement lance une campagne de sensibilisation

Le gouvernement lance une campagne de sensibilisation pour lutter contre le harcèlement virtuel entre élèves.

France 2

Face au harcèlement virtuel et à plusieurs cas de suicides chez les
adolescents, le gouvernement lance pour la deuxième année consécutive une
campagne visant à favoriser la parole des victimes. En France, un jeune sur
cinq serait victime de cyberviolence et 6% de cyber-harcèlements.
Publications calomnieuses et intimidations, avec Internet le harcèlement
entre élèves se poursuit en dehors du cadre scolaire.

Une modération insuffisante sur les réseaux sociaux

Les mineurs responsables peuvent risquer jusqu'à 18 mois de prison et 7.500
euros d'amende. Les associations qui aident les victimes dénoncent une
modération inefficace sur les réseaux sociaux. Les hébergeurs ne sont pas
les seuls responsables. Une étude réalisée en mai dernier a révélé que
moins d'un tiers des commentaires injurieux avaient été retirés sur
Facebook et seulement 4% sur Twitter.

Le JT
Les autres sujets du JT