Comment lutter contre le harcèlement à l'école ?

Le gouvernement lance une série de mesures pour combattre le harcèlement scolaire. La pédopsychiatre Nicole Catheline est sur le plateau du Grand soir 3 pour en parler.

FRANCE 3
Menaces, insultes, coups, le harcèlement à l'école touche 1,2 million d'élèves et commence parfois dès l'école primaire avec des conséquences qui peuvent aller jusqu'au suicide. La pédopsychiatre Nicole Catheline est sur le plateau du Grand soir 3 pour en parler. Elle est l'auteur d'un "Que sais-je" sur le harcèlement scolaire. 
 
Pour lutter contre le phnénomène, le gouvernement lance une de mesures, notamment la mise en place d'élèves ambassadeurs qui pourront jouer le relais entre l'enfant victime et l'équipe éducative. "C'est une très bonne initiative, car les enfants savent bien parler à leurs camarades. Le seul bémol que je mettrais, c'est qu'il faut qu'ils soient impérativement encadrés par des adultes qui participent et soutiennent ces ambassadeurs", explique la pédopsychiatre.

Réseaux sociaux

Les réseaux sociaux sont désormais pointés du doigt. Nombre de jeunes sont en effet insultés, menacés sur Internet. Ces réseaux sociaux ont-ils amplifié le phénomène du harcèlement ? "Considérablement. D'abord parce que c'est un média qui est très utilisé par les jeunes et sur Internet il y a des jeunes qui ne sont pas directement concernés par le harcèlement et qui vont participer à des choses qui ne les concerne pas tellement, mais qui du coup vont envoyer des messages négatifs à des élèves qui deviennent des victimes et qui ne savent plus où se cacher. C'est aussi ça le problème d'Internet. À l'école quand on est harcelé on peut quitter l'école, sur Internet ,c'est très compliqué", commente Nicole Catheline.
 
 
Le JT
Les autres sujets du JT
Des enfants jouent dans la cour d\'une ecole primaire de la region parisienne. 
Des enfants jouent dans la cour d'une ecole primaire de la region parisienne.  (MAXPPP)