Cet article date de plus de sept ans.

Grève SNCF : les candidats en retard au Bac auront du temps en plus

Si les candidats arrivent avec une heure de retard, ils auront une heure de plus pour composer, annonce le ministre de l'Education. En cas de retard supérieur, Benoît Hamon demandera aux chefs de centre d'examen de regarder les situations au cas par cas, avec bienveillance.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Du temps en plus pour les retardataires... © MaxPPP)

Dura lex, sed lex : en temps normal, la règle est draconienne. Arriver en retard à une épreuve du Bac c'est possible, jusqu'à une heure ; après, c'est formellement interdit. En revanche, pas la peine d'espérer une quelconque rallonge de temps ; l'heure limite est la même pour tous.

Cette règle va, si la grève à la SNCF se poursuit lundi, souffrir de quelques exceptions. Histoire de calmer les esprits les plus anxieux - la philosophie, c'est lundi - le ministre de l'Education, Benoît Hamon, a annoncé que si la grève se poursuivait, les lycéens qui arriveraient en retard auront du temps en plus pour composer. Une heure de retard, une heure de temps en plus. Pas besoin de demander de justificatif de retard.

"Même si ça ne devait concerner que quelques centaines de candidats, ma responsabilité comme ministre de l'Education, c'est d'anticiper une situation où tous les candidats au bac doivent être mis dans une situation d'égalité".

Et ce n'est pas tout : si les lycéens arrivent après la première heure d'examen, le ministre demande aux chefs de centre d'examen de regarder les situations au cas par cas - ce qui n'est pas possible normalement. "On agira avec bienveillance" , assure-t-il.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Education

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.