Cet article date de plus de neuf ans.

François Hollande donne à l'école "des raisons d'espérer"

Le président de la République était en déplacement lundi dans un collège de Trappes, dans les Yvelines, pour la pré-rentrée des enseignants. Pas de nouvelles annonces mais des précisions sur la prochaine réforme de l'école.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Thibault Camus Reuters)

François Hollande a rendu lundi matin visite aux professeurs d'un collège de Trappes dans les Yvelines lors de
leur pré-rentrée. Le chef de l'Etat est venu apporter un "message de
confiance"
dans l'Education nationale. Malgré une rentrée marquée par des
milliers de suppressions de postes prévues par le précédent gouvernement, le chef de l'Etat a
déclaré aux professeurs qu'il a rencontrés qu'ils avaient des "raisons d'espérer" .
Pour François Hollande, la réforme à venir "n'est pas une réforme de
plus, mais une refondation"
.

22 000 postes en 2013

Le chef de l'Etat a profité
de ce déplacement pour préciser le calendrier des réformes.

Septembre 2012  : mesures d'urgences décidées en juin. La rentrée débute
avec 1.000 postes supplémentaires dans le primaire, 300 dans le secondaire, 2.000
assistants d'éducation et 1.500 auxiliaires de vie.
 
Mi octobre  : fin de la
concertation sur la réforme scolaire baptisée "refondation de l'école" .

Avant fin 2012
 : présentation du projet de loi d'orientation au
Parlement. "Il fixera le cadre dans lequel seront mis en œuvre les
différents chantiers sur la durée du quinquennat",
a déclaré le président de la République.

En 2013
 : - plus de
22.000 postes vont être mis au concours externes des enseignants "permettant
le remplacement de tous les départs à la retraite",
a assuré François Hollande.

  • Il est également prévu de
    rétablir la formation initiale des professeurs au sein d'écoles
    supérieures du professorat et de l'éducation car, selon François Hollande, *"nous
    avons besoin de plus d'enseignants mais d'enseignants mieux préparés à l'exercice
    de leur métier".
  • 6.000 emplois d'avenir seront enfin
    réservés à l'Education nationale.

Après la rentrée de ces 850.000
enseignants, plus de 12 millions d'élèves vont retourner dans leur salle de
classe mardi.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Education

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.