Facebook adapte son lexique au "genre"

Dans les pays anglo-saxons, le réseau social Facebook se fait militant. Il propose à ses utilisateurs dix qualificatifs différents pour qualifier leur genre.

(Maxppp)

Homme-femme sont désormais
des termes trop restrictifs, en tous cas pour Facebook. Sur le réseau social en langue anglaise, les
utilisateurs ont désormais le choix, s'ils le désirent,
d'utiliser dix termes différents pour qualifier leur genre : parmi eux "transgenre", "intersexué" ou
"indéterminé".

Les abonnés pourrait également jouer sur le pronom
qu'ils utiliseront afin de ce qualifier non seulement par "il" ou "elle" mais aussi par "on".

"Nous
voulons que vous vous sentiez à l'aise en étant vraiment vous-mêmes,
authentiques", explique Facebook.

Facebook a
collaboré avec des associations de défense des droits des homosexuels et des
personnes transgenres. Facebook a d'ores et déjà prévu d'étendre ce dispositif
à d'autres régions du monde que les zones anglophones.

Google + est aussi vigilant

"Si pour
beaucoup ces changements n'ont pas beaucoup d'importance, pour ceux qui en ont
souffert, c'est quelque chose d'important
", indique Facebook dans un post sur sa page diversité. Sur
cette page, on découvre une photo du drapeau arc-en-ciel, étendard de la
communauté homosexuelle et transgenre, flottant sur le campus du groupe dans la
Silicon Valley en Californie. 

Sur le réseau Google
+, les utilisateurs peuvent d'ores et déjà cliquer sur "autre" dans
le choix genre à côté d'homme et femmes.