Enquête : les jeunes apprécient leurs enseignants mais le métier ne les attire pas pour autant

L'école et le corps éducatif sont très largement considérés, mais le métier d'enseignant n'attire pas, selon une enquête que vous révèle mercredi franceinfo. 

Image d\'illustration
Image d'illustration (JEAN PIERRE AMET / MAXPPP)

Les enseignants ont une bonne image auprès des jeunes et de leurs parents. C'est ce qui ressort de l'enquête "Jeunesse et Confiance 2018" publiée mercredi 5 décembre par le cabinet Vers Le Haut, un think tank dédié aux jeunes, aux familles et à l'éducation, et que vous révèle franceinfo.

Selon ce sondage, près de huit jeunes sur dix (79%) ont une bonne image de leurs enseignants, et leurs parents les apprécient à 86%. Ce sont les enseignants de maternelle qui sont les mieux perçus. 91% des jeunes et 93% des parents les estiment particulièrement. Les professeurs des collèges et des lycées sont eux les moins considérés, selon cette enquête, même s'ils restent bien perçus par les deux tiers des élèves (66%) et par sept parents sur dix (70%).  

Parmi les sentiments que suscitent les enseignants, c'est la reconnaissance qui prévaut chez sept jeunes sur dix (70%), plutôt que la déception (32%). Ils sont également 68% à leur faire confiance.  

Les métiers de l'enseignement n'attirent pas

Mais cette bonne image globale des enseignants ne sert pas d'attrait au métier. Si un jeune sur trois dit avoir envie de travailler dans l’éducation, ils ne sont qu’un sur dix à dire vouloir en faire un projet professionnel. Ils se disent conscients de la difficulté d'enseigner, des mauvaises conditions de travail et de la faiblesse de la rémunération.  

Selon l'enquête, l'entourage des jeunes ne vient pas toujours en soutien à ceux qui souhaiteraient enseigner. Un jeune sur cinq pense que ses proches ne l’encourageraient pas à travailler dans l’éducation, s’il en avait l’envie. Quand on interroge les parents, ils sont 27% à ne pas vouloir encourager leur enfant à travailler dans l’éducation. Le taux monte même à 34% lorsque les parents travaillent eux-mêmes dans le domaine de l’éducation.  

Une confiance dans le système éducatif

Les jeunes font preuve d'optimisme dans leur propre avenir et gardent confiance dans le système éducatif français. Ils sont sept sur dix à estimer que leur vie correspond à leurs attentes. Ce sont les plus diplômés qui sont le plus positifs sur leur avenir. 81% d'entre eux se disent confiants. Près d’un jeune sur deux considère par ailleurs qu’il aurait davantage de chances de réussite à l’étranger.  

Sept jeunes sur dix croient dans la capacité de l’école à transmettre les savoirs de base. Cette confiance est en hausse de trois points par rapport à la même enquête réalisée l'an dernier. Mais la confiance des jeunes baisse sur la question de la capacité de l’école à lutter contre les inégalités sociales. Ils ne sont que 44% à croire dans l'école pour résoudre ces inégalités, soit trois points de moins que l'an passé. 

Cette enquête a été réalisée courant novembre 2018 par OpinionWay pour Vers Le Haut et la MAIF auprès d’un échantillon représentatif de 1007 jeunes, entre 16 et 26 ans, ainsi qu'auprès d'un échantillon représentatif de 1070 parents d’enfant(s) de moins de 26 ans et un échantillon de 401 chefs d’entreprise.