En Alsace, 60 % des élèves sont dans des classes bilangues

De nombreux enseignants protestent contre la suppression des classes bilangues, prévue par la réforme du collège.

FRANCE 2

La suppression des classes bilangues compte parmi les grands points de crispation de la réforme du collège. La ministre de l'Éducation, Najat Vallaud-Belkacem, entend supprimer ces classes et introduire, en contrepartie, une deuxième langue dès la cinquième. Toutefois, le gouvernement a décidé de maintenir ce programme pour tous ceux qui débutent une autre langue que l'anglais en primaire.

"On part souvent en Allemagne"

En Alsace, 60% des élèves suivent cette filière. Une équipe de France 2 s'est rendue dans une classe de sixième de la région. Ici, les élèves suivent trois heures de cours d'allemand par semaine. Tous avaient déjà fait une initiation en primaire. En parallèle, ils commencent aussi à apprendre l'anglais. "C'est juste à côté. Avec mes parents on part souvent en Allemagne. Parfois je les aide, pendant les courses", raconte un jeune. Pour les parents d'élèves, ces classes bilangues sont d'ailleurs indispensables. "Ici notre partenaire économique, c'est l'Allemagne", note Claude Froehlicher, de l'association des parents d'élèves de l'enseignement bilingue en Alsace.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les enseignants sont appelés à la grève, le 19 mai 2015, et à descendre dans la rue, pour protester contre la réforme du collège portée par Najat Vallaud-Belkacem (photo d\'illustration).
Les enseignants sont appelés à la grève, le 19 mai 2015, et à descendre dans la rue, pour protester contre la réforme du collège portée par Najat Vallaud-Belkacem (photo d'illustration). ( MAXPPP.)