Education : tout se joue-t-il vraiment avant six ans ?

Tout se joue-t-il avant six ans ? France 2 tente de répondre à la question.

Voir la vidéo
France 2

Parler, compter, communiquer avec les autres, et si tout cela ne pouvait s'apprendre que pendant la petite enfance ? Selon l'auteur du best-seller mondial "Tout se joue avant six ans", le pédiatre américain Fitzhugh Dodson, les stimulations reçues pendant nos cinq premières années vont déterminer notre intelligence d'adulte.

Vrai ou faux ?

Pendant nos premières années, notre cerveau connait un feu d'artifice neuronal qui ne se produit qu'une seule fois. Des milliards de connexions se mettent en place, c'est ce qui nous permet d'apprendre à parler, à compter, à catégoriser des objets, à raisonner. Que se passe-t-il si on rate ce moment clé ? Les connexions qui ne sont pas stimulées risquent de se désactiver. Pour ne pas passer à côté de cette période essentielle d'apprentissage, il faut notamment avoir confiance en soi. "C'est important de pouvoir parler, de pouvoir s'exprimer à six ans, mais ça ne veut pas dire qu'un enfant qui n'a pas développé cette capacité-là ne pourra pas la développer plus tard", affirme pour sa part Anne Vachez-Gatecel, psychologue.

Le JT
Les autres sujets du JT
Dans son live-phare, le pédiatre américain Fitzhugh Dodson affirme que \"Tout se joue avant six ans\". Une affirmation mise à mal par certains psychologues.
Dans son live-phare, le pédiatre américain Fitzhugh Dodson affirme que "Tout se joue avant six ans". Une affirmation mise à mal par certains psychologues. (CAIAIMAGE/ROBERT DALY / OJO+ / Getty)