Éducation : le business des révisions du baccalauréat

Publié Mis à jour
Éducation : le business des révisions du baccalauréat
France 2
Article rédigé par
S.Soubane, D.Brignand, V.Llado, Z.Berkous, L.Le Moigne, A.Tranchant - France 2
France Télévisions

523 000 candidats tenteront, en 2022, d'obtenir le baccalauréat. Pour réviser, certains ont abandonné les traditionnelles fiches, et se tournent désormais vers des solutions numériques. Une aubaine pour leurs créateurs.

Dans un parc, à la bibliothèque ou chez soi, chacun a sa méthode pour réviser. Aujourd'hui, certains étudiants partagent leurs révisions sur les réseaux sociaux. Sur Instagram, Mathilde Fouqué, 17 ans, a déjà posté une centaine de fiches. Toujours parmi les premières de la classe et habituée à aider ses camarades, elle partage aujourd'hui son savoir au plus grand nombre. "Ça s'est beaucoup démocratisé avec les différents confinements, parce que les élèves avaient besoin de sources de motivation là où ils étaient, sur les réseaux sociaux", explique-t-elle. 

13 millions d'élèves du CP à la Terminale

52 000 personnes la suivent désormais sur le réseau social. Les marques l'ont repérée, et se servent de sa notoriété pour promouvoir leurs fournitures, parfois contre rémunération. Avec 13 millions d'élèves, du CP à la Terminale, les révisions sont devenues un marché économique. La start-up Schooltopia propose ainsi des cours sous forme de BD numérique, et une école en ligne ludique. Pour y accéder, il faut débourser 149 euros par an et par enfant. "Toujours moins cher que 10 heures de cours particuliers", note Leïla Ancelin, la fondatrice. En 2022, près 523 000 candidats tenteront d'obtenir le baccalauréat. 

Parmi Nos Sources :

INSERM / Education Nationale 

Liste non exhaustive. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.