Écriture inclusive : "Il ne faut pas en faire un drame"

Michel Eltchaninoff, rédacteur en chef adjoint de Philosophie Magazine, donne son éclairage sur un débat qui divise la société.

FRANCE 3

Le débat sur l'écriture inclusive s'est invité sur la place publique depuis quelques semaines. "C'est un bouleversement parce que ça répond aux problèmes que les femmes peuvent avoir avec les hommes, c'est-à-dire les violences, l'égalité. Ceux qui sont pour l'écriture inclusive disent qu'il faut faire entrer l'égalité dans le langage", explique Michel Eltchaninoff, rédacteur en chef adjoint de Philosophie Magazine, invité du Grand Soir 3.

"Tout langage porte en lui une dose d'ambiguïté"

Les partisans et les opposants à cette écriture ne parviennent pas à s'entendre. "Il ne faut pas en faire un drame parce que tout langage porte en lui une dose d'ambiguïté. On a toujours la liberté de choisir. Par exemple, quand on dit 'cette chanson, elle est pas mal', ça dépend du contexte, de la façon dont on l'entend. L'écriture inclusive développe cette liberté de choix", précise Michel Eltchaninoff.

Le JT
Les autres sujets du JT
Michel Eltchaninoff, rédacteur en chef adjoint de Philosophie Magazine.
Michel Eltchaninoff, rédacteur en chef adjoint de Philosophie Magazine. (FRANCE 3)