Cet article date de plus de neuf ans.

Discrimination envers des élèves : une enseignante interdite de cours à Orléans

Une professeure de français a-t-elle eu une attitude discriminatoire, voire raciste, envers une classe de 1ère technologique au lycée Pothier d'Orléans ? Les élèves dénoncent des discriminations à leur égard. Des parents d'élèves ont écrit à l'inspection académique et la professeure est interdite de cours en attendant les résultats de l'enquête administrative.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Maxppp)

Cette femme aurait tenu des propos équivoques sur l'origine de certains de ses élèves et leurs capacités. Elle est même allée jusqu'à refuser de leur faire cours. Cette affaire met en émoi ce lycée, d'habitude plus réputé pour la qualité de ses classes préparatoires.

Des élèves affirment que l'enseignante se jugeait à haute voix "trop diplômée" pour une classe de STMG (Sciences et technologies du management et de la gestion). Mais les propos vont plus loin lorsqu'elle déclare que la liste des élèves
lui "donne le vertige, devant tous ces noms à consonance étrangère", ou qu'elle se réjouit le jour de l'Aïd el Kebir, parce qu'elle serait "enfin tranquille"... Elle aurait également proposé de faire étudier des textes en arabe, pour que ses élèves soient "dans leur culture".

Jusque-là, cette professeure agrégée, normalienne, en fin de carrière, n'avait jamais fait parler d'elle. L'inspecteur d'académie a du prendre une décision devant l'émoi causé par cette
affaire : "cette professeure a une interdiction d'accéder à l'établissement ", explique Denis Toupry.
L'Education nationale se donne huit jours pour prononcer ou non une sanction.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Education

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.