Des enseignants de Noisy-le-Sec en grève pour plus de sécurité

A Noisy-le-Sec, en Seine-Saint-Denis, les enseignants d'un lycée professionnel sont en grève depuis mardi. Ils n'arrivent plus à assurer la sécurité de leurs élèves et demandent des moyens supplémentaires.

(Lycée Théodore-Monod à Noisy-le-Sec © Jérôme Jadot / Radio France)

Troisième jour de grève pour les enseignants du lycée professionnel Théodore-Monod de Noisy-le-Sec, en Seine-Saint-Denis. Depuis la rentrée, le climat est explosif, expliquent-ils. Ils n'en peuvent plus des violences, par exemple des élèves qui se battent à coups de couteaux à la sortie de l'établissement.

Les filles particulièrement ciblées

Trois agressions ont concerné des filles ces derniers jours. Une élève de première a été rouée de coups cette semaine, tout s'est accéléré en quelques jours. Très préoccupée, Géraldine Doulut, professeur de français, estime que les élèves ne sont plus en sécurité : "Nos élèves ne peuvent plus venir à l'école sereinement. La situation se dégrade pour les jeunes filles et ça m'inquiète beaucoup".

Les enseignants demandent au moins deux surveillants supplémentaires et un assistant pédagogique. Un rendez-vous est prévu au rectorat de Créteil le 3 novembre, mais pour ces enseignants, il y a urgence. Certains lycées ont d'ailleurs prévu une mobilisation ce jeudi, avec leurs professeurs.

Le reportage de Célia Quilleret au lycée Théodore-Monod de Noisy-le-Sec
--'--
--'--