Cet article date de plus de huit ans.

Comment le gouvernement veut simplifier les admissions post-bac

La ministre de l'Enseignement supérieur, Geneviève Fioraso, présente une refonte du portail pour faciliter l'orientation des futurs étudiants et leur inscription. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Pour choisir vers quel métier s'orienter, les lycéens peuvent se rendre à des salons, comme ici le 27 janvier 2011 à Montpellier (Hérault).  ( MAXPPP)

Le choc de simplification secoue aussi l'enseignement supérieur. La ministre Geneviève Fioraso présente vendredi 10 janvier un portail admission post-bac rénové pour la session 2014, avec pour objectif de faciliter l'orientation des futurs étudiants et leur inscription.

Lancé il y a cinq ans, il "a mis fin au scandale des files d'attente" pour s'inscrire dans l'enseignement supérieur, mais il "ne doit plus être un casse-tête pour les élèves et une angoisse pour les parents", explique le ministère. Francetv info revient sur les principales mesures privilégiées.  

En lançant une hotline

Pour aider les familles à faire leur choix, un numéro vert sera ouvert en mars et jusqu'à la fin de la période d'inscription. Il doit permettre de contacter les professionnels dans leurs académies. Les futurs étudiants pourront ainsi se faire préciser les modalités pour déposer une candidature et obtenir des renseignements sur le cursus.

En diminuant le nombre d'intitulés de diplômes 

Le portail internet de l'admission post-bac a subi un lifting. Les futurs étudiants, qui peuvent formuler jusqu'à 36 vœux, ne seront plus confrontés à 1 800 intitulés de licence générale, mais pourront choisir parmi 45 mentions. Le même effort doit permettre l'année prochaine de passer de 5 900 masters aujourd'hui à 234. 

En révisant le calendrier

Il est décalé d'une semaine, afin que les élèves de terminale puissent répondre aux propositions d'admission après les écrits du baccalauréat et non plus pendant cette période anxiogène. En revanche, la date n'a pas été suffisamment reculée pour ceux qui passent le rattrapage. "On y arrivera l'année prochaine", estime Geneviève Fioraso dans Le Parisien (article payant)

En s'adressant aux bacheliers, mais pas seulement

Dès 2014, l'admission post-bac ne sera plus exclusivement réservée aux élèves de terminale. Les étudiants en première année de licence souhaitant se réorienter, dans leur établissement ou dans un autre, pourront désormais s'inscrire via le portail.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Education

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.