Cher : une école catholique fermée pour maltraitance

Un établissement privé catholique du Cher est fermé depuis vendredi 2 juin. Les soupçons qui pèsent sur cette école sont nombreux et graves.

FRANCE 2

Ce samedi 3 juin, c'était jour de déménagement à l'institution Angelus. Après la perquisition effectuée vendredi soir, le procureur de la République à décider de fermer l'établissement. Il accueille une centaine d'élèves de la primaire au baccalauréat. La décision a été motivée par les nombreux témoignages recueillis sur place. "Il ressort des déclarations d'un certain nombre d'entre eux qu'ils étaient victimes de violence physique ainsi que de punitions qui s'apparentent à de mauvais traitements. Pour certains de privation d'aliments et pour quelques-uns d'entre eux d'actes à caractère sexuel", explique le procureur de la République du Cher.

Le directeur directement mis en cause

Ces constations corroborent les inquiétudes du contrôle effectué il y a trois mois par l'inspection académique du Cher ayant débouché sur un signalement au parquet de Bourges. Le directeur de l'établissement est directement mis en cause. Il a été brièvement placé en garde à vue puis relâché. La justice devrait le réentendre prochainement ainsi que plusieurs membres du personnel. L'institution catholique Angelus ouverte hors contrat en 2010 ferra l'objet d'une enquête approfondie pour déterminer l'existence de faits délictueux antérieurs à l'actuelle année scolaire.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Des gendarmes perquisitionnent une école privée catholique de Presly (Cher), le 2 juin 2017.
Des gendarmes perquisitionnent une école privée catholique de Presly (Cher), le 2 juin 2017. (MAXPPP)