Belgique : après les inondations, une rentrée perturbée

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Belgique : après les inondations, une rentrée perturbée
FRANCE 3
Article rédigé par
J.Gasparutto, B.Catrice - France 3
France Télévisions

En Belgique, les enfants se préparent à retourner à l'école, toutefois dans un contexte très particulier, six semaines après des inondations meurtrières.

Dans la ville de Pepinster, en Belgique, c'est comme si le temps s'était figé. Six semaines après les inondations, dans le centre-ville de Pepinster, la vie reprend progressivement. Dans une école, le grand nettoyage est terminé, et les enseignantes sont aux petits soins pour préparer le retour des élèves. Toutes les fournitures sont des dons arrivés pendant l'été. Pepinster est l'une des villes les plus touchées par les inondations de juillet. Sept morts et des milliers de sinistrés sont à déplorer. Des images dans tous les esprits, et les institutrices se préparent à endosser le rôle de psychologues. 

Reconstruction dans l'urgence

Un tiers des enfants de cette école a été touché par les inondations. C'est le cas de la famille Bertrand qui habite à quelques mètres. Ils viennent à peine de retrouver l'électricité et l'eau chaude. Mais "à un moment, il faut passer à autre chose", assure Sylvie, la mère de famille. Tout est loin d'être réglé. Le long de la rivière, une école ne peut pas rouvrir, les élèves seront accueillis dans un autre bâtiment. Le compte à rebours est lancé pour raser un bâtiment et installer des préfabriqués dans l'urgence. Le retour sur le chemin de l'école est prévu pour le mercredi 1er septembre. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.