Cet article date de plus de quatre ans.

Baccalauréat : quelle formule chez nos voisins européens ?

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Baccalauréat : quelle formule chez nos voisins européens ?
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

En plateau, Alexia Mayer revient sur les différentes formules du baccalauréat chez nos voisins européens.

Le ministre de l'Éducation a lancé ce lundi 13 novembre le vaste chantier de la réforme du baccalauréat. Parmi les nouvelles mesures voulues : réduire le nombre d'épreuves. Quatre épreuves au lieu de 10, d'autres pays ont fait ce choix. "C'est le cas de l'Irlande, six matières sur lesquelles les élèves planchent, dont l'anglais et les mathématiques, qui sont obligatoires, mais la grosse différence, c'est qu'ils peuvent choisir le niveau de difficulté de l'examen qu'ils vont passer. Au choix : passable, ordinaire ou supérieur", explique Alexia Mayer, en plateau.

Se spécialiser très tôt

"Juste à côté, l'Angleterre. Encore moins de matières, trois ou quatre, avec par exemple les sciences politiques ou le droit que l'on enseigne déjà au lycée. Et c'est ce qui permet aux élèves de se spécialiser très tôt", note la journaliste de France 2, qui explique encore qu'en Allemagne la part du contrôle continu représente deux tiers de la note finale de l'examen.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.