Réforme du bac : l'inquiétude des lycéens

Dans le cadre de la réforme du bac, les élèves vont devoir choisir des spécialités, des options, qui seront désormais déterminantes pour leur orientation future. Mais pour l'heure beaucoup d'inconnus, ce qui inquiète les lycéens.

Voir la vidéo

C'est un des grands chantiers de l'Éducation nationale qui se met en place. Dès la rentrée 2019, la réforme du lycée entrera en vigueur, et c'est une page qui se tourne. En effet, fini les fameuses séries S, L, et ES du bac général. En première, tous les élèves suivront un tronc commun composé de six matières : le français, l'histoire-géographie, l'enseignement moral et civique, l'enseignement numérique, deux langues vivantes et du sport.

Personnaliser les parcours

En plus de ce tronc commun, les lycéens devront choisir trois spécialités parmi les 12 proposées, notamment les mathématiques, la littérature ou les sciences politiques. Des spécialités que les élèves qui sont en seconde aujourd'hui devront donc choisir dès le deuxième trimestre de cette année. But de cette réforme : personnaliser les parcours. Mais pour l'instant, il reste une inconnue : la carte des spécialités. Les syndicats dénoncent des décisions prises sans concertations qui risquent de creuser des inégalités. Selon le ministère de l'Éducation nationale, les établissements devraient être en mesure de publier la liste de leurs spécialités d'ici fin janvier.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Syndicat national des collèges et lycées s\'inquiète de l\'augmentation du nombre d\'élèves par classe.
Le Syndicat national des collèges et lycées s'inquiète de l'augmentation du nombre d'élèves par classe. (DAMIEN MEYER / AFP)