Cet article date de plus de trois ans.

Parcoursup : la nouvelle plateforme d'inscription pour les études post-bac est en ligne

Les lycéens pourront s'inscrire et commencer à rentrer leurs vœux à partir du 22 janvier et jusqu'à la date limite du 13 mars.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La nouvelle plate-forme d'inscription pour les études post-bac, Parcoursup, a été mise en ligne, lundi 15 janvier. (PARCOURSUP / FRANCEINFO)

Le nouveau site Parcoursup est en ligne. Les lycéens de terminale peuvent découvrir, depuis le lundi 15 janvier, la nouvelle plateforme d'inscription pour les études post-bac. Cette dernière succède à la très critiquée APB, enterrée cet automne pour avoir laissé trop de jeunes sur le carreau.

Pendant la première semaine, les futurs bacheliers peuvent naviguer sur la plateforme, se familiariser avec son architecture et consulter des tutoriels d'utilisation sous forme de vidéos. Ils ne pourront s'inscrire et commencer à rentrer leurs vœux qu'à partir du 22 janvier, jusqu'à la date limite du 13 mars, 18 heures.

Les candidats doivent répondre aux "attendus" des universités

Parmi les principales nouveautés par rapport à APB : un maximum de 10 vœux (contre 24 l'an dernier), et pas de classement. Les réponses des établissements tomberont au fil de l'eau, à partir du 22 mai. Mais surtout, le candidat va devoir répondre aux "attendus" des universités - compétences et connaissances requises pour suivre une filière donnée. Sur ce point, Benoît Hamon estime sur France Inter que le gouvernement instaure une "sélection à l'entrée" de l'université et "ferme les portes de l'université" aux étudiants issus des filières professionnelles et technologiques.

Concrètement, les établissements d'enseignement supérieur auront accès aux notes du lycéen en première et terminale, aux appréciations des professeurs et à l'avis du conseil de classe sur le projet d'orientation du jeune, des éléments contenus dans un document baptisé Fiche avenir. Le lycéen pourra aussi écrire quelques lignes expliquant les raisons de son choix, dans un espace dédié sur la plateforme.

S'il ne remplit pas les attendus, le candidat devra suivre un parcours d'accompagnement défini par la fac, sous peine d'être refusé. Un dispositif compris dans la loi sur les nouvelles règles d'accès à l'université, qui vise à réduire le taux d'échec en première année de fac (quelque 60%) et éliminer le tirage au sort mis en place lorsqu'une filière libre d'accès comptait plus de candidats que de places.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Admission post-bac

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.