Ils ont le bac, mais pas de fac

87 000 bacheliers attendent toujours une place à l'université à cause de la plateforme informatique APB. La question d'une sélection à l'entrée à l'université, qui fait débat depuis des années, est relancée.

France 3

Syndicats d'étudiants, parents d'élèves et présidents d'université étaient réunis ce lundi 17 juillet autour de la ministre de l'Enseignement supérieur pour repenser le système d'admission post-bac. Première piste envisagée : celle dite des prérequis. L'idée est que chaque étudiant ait les connaissances nécessaires pour intégrer la filière de son choix.

La Fage veut plus de capacités d'accueil

La mesure divise les syndicats. "La question n'est pas de remplacer une sélection par une autre. La question aujourd'hui est de faire en sorte que chacun puisse accéder à une formation qui lui convienne. On fait face à un problème de saturation. Si on ne développe pas derrière des outils pour répondre aux enjeux en terme de capacité d'accueil, on va passer à côté du sujet", relate Tarek Mahraoui, vice-président de la Fédération des associations générales étudiantes (Fage). Le gouvernement se laisse une semaine pour proposer un nouveau système qui devrait être mis en place dès la rentrée prochaine.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une jeune fille consulte le site APB, le 19 janvier 2015.
Une jeune fille consulte le site APB, le 19 janvier 2015. (FRANCOIS DESTOC / MAXPPP)