Cet article date de plus de quatre ans.

Études : les failles de l'Admission post-bac

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Études : les failles de l'Admission post-bac
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

De nombreux bacheliers rencontrent des difficultés pour s'inscrire à l'université via la procédure APB. Cette plateforme est saturée, un véritable cauchemar pour les élèves et leurs parents.

Les défaillances du site d'Admission post-bac font de la rentrée universitaire un sujet d'angoisses pour de nombreux jeunes et leur famille. "Je me sens démoralisé. J'ai fait énormément de voeux pour avoir une possibilité de rentrer dans un de ceux qui me conviennent. Je me sens dépassé par la situation parce que je ne m'attendais pas à ce résultat", confie le bachelier Hugo Delatre.

Se rabattre sur la procédure complémentaire

Entre 3 000 et 5 000 bacheliers attendent toujours une affectation. Une conséquence directe de l'augmentation progressive du nombre de diplômés. 850 000 bacheliers inscrits sur le site d'APB, c'est 40 000 de plus que l'année dernière. Pour ceux qui n'ont pas encore trouvé d'affectation, il reste la procédure complémentaire. Elle a commencé le 27 juin et dure jusqu'au 25 septembre, les étudiants peuvent formuler 12 voeux.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.