Admission post-bac : le gouvernement renonce à la mise en place d'une sélection à l'entrée des universités pour les étudiants

La réforme de l'entrée à l'université, qui sera dévoilée lundi par le gouverment, va supprimer le principe de sélection par tirage au sort dans les filières les plus engorgées, a appris franceinfo samedi soir.

La réforme d\'Admission post-bac permettra de supprimer le tirage au sort à l\'entrée des univsersités. (Photo d\'illustration)
La réforme d'Admission post-bac permettra de supprimer le tirage au sort à l'entrée des univsersités. (Photo d'illustration) (FRANK PERRY / AFP)
avatar
franceinfoSolenne Le HenRadio France

Mis à jour le
publié le

La sélection à l’entrée des universités ne verra pas le jour, a appris franceinfo samedi 28 octobre, alors que le Premier ministre Édouard Philippe et la ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal dévoilent, lundi, la réforme de l’entrée à l’université. Cette dernière doit être mise en place dans les prochaines semaines.

Cette réforme remplacera la plate-forme Admission post-bac (APB), permettant de mettre fin au tirage au sort dans les filières les plus engorgées et d’améliorer le taux de réussite en première année. Le gouvernement a donné raison aux syndicats étudiants, totalement opposés à cette mesure. Les étudiants pourront choisir la filière qu’ils souhaitent, sous certaines conditions.

Éviter les erreurs d'orientation

Un gros travail sur l’orientation est donc prévu par la réforme. L'objectif est d'éviter aux bacheliers d'intégrer des filières qui ne leur correspondent pas ou dans lesquelles ils n’ont pas le niveau. L'autre point-clé de la réforme concerne les lycéens. Ils n’auront plus à classer leurs vœux sur la future plate-forme et obtiendront une réponse de chaque université.

Enfin, pour lutter contre l’important taux d’échec en première année, l’université pourra imposer une remise à niveau obligatoire et personnalisée aux étudiants. Pour cela, elle pourra se baser sur les bulletins scolaires et l’avis du conseil de classe de terminale. Ces remises à niveau pourront durer jusqu'à un an.